Lancement ce lundi de la libéralisation du Dirham marocain

Lancement ce lundi de la libéralisation du Dirham marocain

Dès ce lundi 15 janvier, la bande de fluctuation du dirham marocain est élargie à ±2,5%, contre ±0,3% jusqu’alors.

Il s’agit pour le gouvernement marocain, d’une libéralisation progressive et contrôlée de sa monnaie. La décision prise en Conseil de gouvernement vendredi, entre en vigueur ce lundi, a indiqué le chef du gouvernement Saad-Eddine Al-Othmani.

Pour cette réforme voulue par le Fonds monétaire international (FMI), les autorités marocaines préfèrent parler de « flexibilité des changes » avec une bande de fluctuation d’une largeur de 5%, plutôt que d’une libéralisation, assurant qu’il n’y aura pas de dévaluation de la devise nationale.

Dans un communiqué, le ministère de l’Économie et des finances a affirmé que la banque centrale marocaine, Bank Al-Maghrib (BAM), continuera d’intervenir sur le marché des changes en vue d’assurer sa liquidité.

La réforme du régime de changes a pour objectif de renforcer la résilience de l’économie marocaine aux chocs exogènes, de soutenir sa compétitivité et d’améliorer son niveau de croissance, précise la même source.

Elle devrait accompagner les mutations structurelles qu’a connues l’économie du pays ces dernières années, notamment en termes de diversification, d’ouverture et d’intégration dans l’économie mondiale, ajoute le ministère des Finances.

Ainsi le nouveau régime flottant vient remplacer le régime de changes fixe en vigueur jusqu’à cette date dans le Royaume. Avec ce nouveau régime de changes, la parité du Dirham sera déterminée par rapport à un cours central fixé par Bank Al-Maghrib sur la base d’un panier de devises composé de l’Euro et du Dollar américain à hauteur respectivement de 60% et 40%.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.