Côte d’Ivoire-France: Vers un nouveau modèle de partenariat entre le MEDEF et la CGECI

Côte d’Ivoire-France: Vers un nouveau modèle de partenariat entre le MEDEF et la CGECI

Une délégation d’une quarantaine de chefs d’entreprise françaises affiliés au Mouvement des Entreprises de France (MEDEF), est actuellement en déplacement en Côte d’Ivoire, où elle a échangé ce mercredi 27 juin, au cours d’un déjeuner d’affaires à Abidjan avec des membres de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI).

La délégation, conduite par Bruno Mettling, président de Conseil des chefs d’entreprise France-Afrique de l’Ouest de MEDEF International, a insisté sur l’engagement des entreprises françaises à participer activement au développement de la Côte d’Ivoire.

Mettling a indiqué ne pas être ébranlé par l’arrivée d’autres investisseurs sur le marché africain généralement et particulièrement sur celui de la Côte d’Ivoire.

Le vice-président de la CGECI, Philippe Eponon, après avoir reconnu que la Côte d’Ivoire est une destination prisée aujourd’hui, par différents investisseurs venus de divers horizons, a relevé que le modèle de partenariat avec la France doit évoluer.

A l’issue de la rencontre, il a fait savoir que les réflexions ont porté notamment sur le modèle d’impulsion du partenariat franco-ivoirien aux profits aussi bien des entreprises des deux pays.

A en croire  Eponon, la CGECI a invité les entreprises françaises à se pencher sur la formation des entrepreneurs ivoiriens afin que ceux-ci soient aguerris et capable d’affronter le marché international.

Selon les statistiques du ministère ivoirien du commerce, en matière d’échanges commerciaux, le volume des échanges entre la Côte d’Ivoire et la France a presque doublé, en passant de 855 millions d’euros en 2011 à environ 1,7 milliard d’euros en 2017.

En 2017, la valeur des exportations de biens de la Côte d’Ivoire vers la France était de 369 milliards de FCFA, soit 5% des exportations et les importations de la France de 618 milliards de FCFA, soit 11% des importations.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.