Le Maroc met en route l’Observatoire des délais de paiement

Le Maroc met en route l’Observatoire des délais de paiement

L’Observatoire des délais de paiement (ODP) a été lancé mardi 10 juillet à Rabat. Il s’agit d’une instance chargée de réaliser des analyses d’études basées sur des observations statistiques, et qui concernent les pratiques des entreprises en matières des délais de paiement.

Dans un premier temps, l’ODP procédera à la mise en place de son cadre organisationnel et de son secrétariat ainsi qu’à l’élaboration d’un plan de communication, a expliqué Zineb El Alaoui, chef de service à la Direction des entreprises publiques et de la privatisation.

C’est en 2019 que l’Observatoire renforcera ses actions en matière d’analyse et de suivi en élaborant son premier rapport, a-t-elle ajouté.

Le lancement de l’ODP s’est fait lors d’une rencontre entre le ministère de l’économie et des finances et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), placée sous le thème « Climat des affaires et délais de paiement ».

Après le lancement, l’ODP a tenu sa première réunion, au cours de laquelle le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaïd, a souligné le caractère prioritaire de la problématique des délais de  paiement.

Il a fait noter que c’est une question qui doit être traitée au niveau de l’administration, des établissements publics, des  collectivités territoriales et du secteur privé.

Cette rencontre, qui a connu la participation de différents acteurs concernés par la problématique, a également été l’occasion de mettre en place un comité ad-hoc. Ce dernier aura pour mission de dresser une feuille de route pour le déploiement de l’Observatoire, l’élaboration de son règlement intérieur et in fine, la finalisation de son plan d’action au titre de l’année 2018-2019.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.