Le Prix Nobel d’Economie 2018 revient aux USA comme en 2017

Le Prix Nobel d’Economie 2018 revient aux USA comme en 2017

Le 50ème Prix Nobel d’Economie (dernier-né des prix Nobel) a été attribué ce lundi 8 octobre aux Américains William Nordhaus et Paul Romer qui ont été primés pour avoir «modélisé les vertus et nuisances de l’activité économique sur le climat».

Paul Romer, chercheur de 62 ans, ancien économiste en chef de la Banque Mondiale, est connu pour avoir théorisé dès 1986, « la croissance endogène » qui décortique comment l’innovation et le progrès technique participent à la croissance.

Pour sa part, William Nordhaus, 77 ans, professeur à l’université de Yale dans le Connecticut aux USA, s’est spécialisé dans la recherche des conséquences économiques du réchauffement climatique.

Il fut le premier, dans les années 1990, à modéliser le lien entre l’activité économique et le climat, en conjuguant les théories et l’expérience tirées de la physique, de la chimie et de l’économie.

Favoris de cette distinction du Nobel depuis plusieurs années, Nordhaus et Romer «ont mis au point des méthodes qui répondent à des défis parmi les plus fondamentaux et pressants de notre temps: conjuguer croissance durable à long terme de l’économie mondiale et bien-être de la population de la planète», a expliqué l’Académie royale des sciences pour justifier ce prix en 2018.

« Nous pouvons vraiment réaliser des progrès substantiels pour protéger l’environnement sans pour autant renoncer à assurer une croissance durable », explique le lauréat Paul Romer.

De son côté, William Nordhaus milite également pour une taxe carbone, uniforme et imposée à tous les pays pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

L’annonce du prix Nobel en Economie est intervenue au moment de la publication d’un rapport alarmiste des experts climat de l’ONU (Giec) qui appellent à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement climatique de la terre.

En 2017, le 49ème Prix Nobel d’Economie qui consiste en un diplôme, une médaille d’or et un chèque d’environ 860.000 euros, avait été attribué à l’Américain Richard Thaler, père de la méthode dite du « coup de pouce » censée corriger les comportements irrationnels des consommateurs, contribuables ou investisseurs.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.