L’UEMOA mise sur l’énergie solaire

L’UEMOA mise sur l’énergie solaire

Dans le cadre de la célébration de ses 45 ans, la Banque Ouest-africaine de Développement (BOAD) organise les 14 et 15 novembre un forum sur les énergies renouvelables à Lomé au Togo, sous le thème central : «L’énergie solaire dans l’UEMOA, état des lieux, enjeux et perspectives».

Le choix de cette thématique exprime la montée en force du financement des projets d’énergie renouvelables dans le portefeuille de la banque de développement, explique-t-on soulignant que ka BOAD est l’une des premières institutions africaines agréés par le Fonds vert pour le climat.

Pendant deux jours les échanges permettront aux experts de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), des autres pays et des institutions de financement de faire l’état des lieux, le bilan des interventions de la BOAD et de proposer des stratégies pour le développement de l’énergie solaire dans la zone UEMOA.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le président ivoirien, Alassane Ouattara, par ailleurs président en exercice de l’UEMOA, est revenu entre autre sur le potentiel de l’UEMOA et la tendance baissière des coûts de KWH.

Le thermique représente plus de deux tiers de notre parc, ce qui fait de notre électricité, l’une des plus chères au monde, a déclaré Abdallah Boureima, président de la Commission de l’UEMOA, appelant les États membres de l’Union à poursuivre la transition énergétique.

« Nous devons promouvoir les énergies propres. Le potentiel de la région est important, avec plus de 3000 heures de radiation solaire par an », a-t-il recommandé.

Romuald Wadagni, président du conseil des ministres de Finance de l’UEMOA, a rappelé le défi de la BOAD. Il s’agit pour lui d’augmenter son volume de financement et aux coûts les plus bas.

Entre 2013 et 2018, la BOAD s’est faite accréditer auprès de trois institutions clés de la finance climat notamment le Fonds d’adaptation, le Fonds mondial pour l’environnement et le Fonds vert pour le climat. L’institution bancaire ouest africaine souhaite pour les prochaines années inscrire son action dans le domaine des énergies renouvelables.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.