Le Sénégal ne prévoit pas de récession mais juste un réajustement du plan d’émergence

Le Sénégal ne prévoit pas de récession mais juste un réajustement du plan d’émergence

La crise engendrée par le coronavirus, ne conduira pas l’économie sénégalaise à la récession mais elle impose une révision du Plan Sénégal émergent (PSE), a assuré dimanche, le ministre sénégalais de l’économie, du plan et de la coopération, Amadou Hott.
Le ministre sénégalais a écarté toute idée de récession de l’économie sénégalaise, annonçant même une «timide» reprise de l’économie du pays à partir du mois de juillet prochain.
« Notre économie est très résiliente et ne dépend pas trop du cours des matières premières», a expliqué Amadou Hott, reconnaissant néanmoins, que certains secteurs tels que l’hôtellerie, vont connaitre une croissance négative d’au moins 60%.
L’économie du pays est au ralenti, à cause de la pandémie du Coronavirus qui affecte le monde entier, a-t-il dit, indiquant que le Sénégal table désormais sur un taux de croissance inférieur à 3 % en 2020 et «pourrait même aller plus bas si la pandémie du coronavirus persiste».
A rappeler qu’avant la crise sanitaire, les estimations de croissance tablaient sur un taux de 6,8 % pour ce pays d’Afrique de l’ouest.
Au vu des prévisions actualisées, Amadou Hott juge nécessaire un réajustement du second volet du Programme d’Actions prioritaires (PAP) du Plan Sénégal Émergent (PSE) pour mieux orienter les dépenses d’investissements, face à la pandémie du Coronavirus.
«Le PSE est un au ralenti dans sa mise en œuvre ce qui n’empêche qu’il y a des projets prioritaires qu’on va exécuter cette année», a laissé entendre Amadou Hott, sans d’autres précisions.
Par ailleurs, « l’État du Sénégal va débloquer une enveloppe de 200 milliards francs CFA en guise de trésorerie rapide pour appuyer les entreprises en difficultés du fait de la pandémie du Coronavirus », a annoncé le ministre.
Le Sénégal, qui comptait à la date du 19 avril, 367 cas positifs de contamination au Covid-19, a mis en place un Fonds dénommé «Force Covid-19» doté de 1000 milliards de FCFA, pour contenir la pandémie et venir en aide aux entreprises et ménages dans le besoin.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.