Le couscous maghrébin classé patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO

Le couscous maghrébin classé patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO

L’Organisation des Nations-unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) son «Label patrimoine culturel immatériel» au couscous maghrébin, un plat emblématique des quatre pays Maghreb Arabe, a annoncé ce mercredi 16 décembre, l’Agence onusienne en marge de la 15ème session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Cette inscription fait suite à une candidature commune déposée en mars 2019 par le Maroc, la Tunisie, la Mauritanie et l’Algérie, a rappelé l’UNESCO.

Intitulé « Savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production du couscous », le dossier maghrébin figurait parmi une quarantaine d’autres candidatures soumises au Comité en vue de statuer sur leur inscription sur la Liste 2020 du patrimoine culturel immatériel universel de l’UNIESCO.

Dès l’annonce de l’inscription du couscous sur la liste de l’UNESCO, les représentants des quatre pays ont exprimé tour à tour leur « joie » et leur « fierté » pour cette reconnaissance gastronomique et culturelle.

Merguez, légumes, méchoui, poisson sont les principaux ingrédients qui agrémentent ce plat à base de semoule de blé dur, d’orge ou de maïs. C’est pour la première fois que, le Maroc, la Tunisie, la Mauritanie et l’Algérie, font une action commune sans en discuter de la paternité et en faisant abstraction de leurs divergences politiques.

Symbole du « vivre ensemble », le couscous est un plat ancestral aux innombrables variantes qui représente également la diversité des sociétés nord-africaines.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *