Covid-19 : Le Conseil de sécurité de l’ONU regrette la répartition inégale des vaccins

Covid-19 : Le Conseil de sécurité de l’ONU regrette la répartition inégale des vaccins

Le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu ce mercredi 17 février, une visioconférence ministérielle consacrée à la santé et axée sur la problématique d’accès aux vaccins contre la Covid-19.

Selon le Conseil de sécurité de l’ONU, qui ne s’occupe pas habituellement des questions sanitaires, les inégalités béantes dans les efforts initiaux de répartition du vaccin,  mettent la planète entière en danger.

«Nous devons nous considérer comme une équipe travaillant ensemble contre un ennemi commun et très mortel», a souligné le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, président en exercice du Conseil de sécurité et organisateur de la session. «Nous luttons contre une pandémie mondiale et il ne faut pas qu’il y ait des laissés-pour-compte», a-t-il insisté.

Plusieurs ministres des Affaires étrangères, comme le Chinois Wang Yi, ont réclamé plus de solidarité et de coopération. Pour l’ambassadeur de Russie à l’ONU, Vassily Nebenzia, un débat sur les vaccins relevait «de structures spécialisées onusiennes et outrepassait les compétences du Conseil de sécurité».

Le Secrétaire général de l’ONU a plaidé, une fois encore, pour un effort mondial coordonné pour vacciner contre la pandémie et rassembler ceux qui ont l’expertise scientifique et les capacités de production.

«Le monde a urgemment besoin d’un plan mondial de vaccination pour rassembler tous ceux qui ont la puissance, l’expertise scientifique et les capacités de production et financières requises», a déclaré Antonio Guterres.

Il a dénoncé des «progrès en matière de vaccination extrêmement inégaux et injustes». Le patron de l’ONU a relevé en outre avec amertume que «10 pays seulement ont administré 75 % de tous les vaccins Covid-19. Pendant ce temps, plus de 130 pays n’ont pas reçu une seule dose»!

Parmi les actuels 15 membres du Conseil de sécurité (permanents comme non-permanents), figurent les plus gros producteurs de vaccins que sont les États-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni et l’Inde.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.