La BEI octroie au Sénégal 138 millions $ pour la gestion de l’eau et des déchets

La BEI octroie au Sénégal 138 millions $ pour la gestion de l’eau et des déchets

La Banque européenne d’investissement (BEI) va mettre à la disposition du Sénégal une enveloppe financière de 138 millions de dollar, pour la mise en œuvre de deux importants projets d’assainissement solide et liquide.

«Il y a six mois, les inondations qui se sont abattues tragiquement sur le Sénégal ont illustré la vulnérabilité du pays face aux phénomènes météorologiques extrêmes, et au besoin d’avoir une approche intégrée couvrant à la fois l’eau et les déchets solides», a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, cité dans un communiqué.

«Le nouvel appui de la BEI dans ces deux secteurs contribue à préserver l’environnement et à renforcer la résilience du pays face à la pandémie et au changement climatique», a précisé Fayolle.

L’institution bancaire fait savoir que les fonds serviront à améliorer la desserte en eau dans les villes de Saint-Louis, Kaolack et Kolda et à renforcer les branchements sociaux à travers tout le territoire national. «Au total, 634.000 habitants auront accès à l’eau potable grâce au projet.

De plus, 35.000 branchements sociaux (qui profiteront à 350.000 personnes) seront subventionnés à l’échelle nationale, en plus des 4.000 branchements subventionnés déjà prévus dans les trois villes ciblées», détaille le communiqué de la BEI, qui met en exergue l’importance des projets d’assainissement, dans un contexte en pleine pandémie de Covid-19.

Sur la gestion des déchets, le projet vise à améliorer la gestion intégrée des déchets solides dans les villes du nord, du centre et de la Casamance. L’accord de financement appuiera également le projet « Sénégal Déchets Solides & Covid-19 ».

Celui-ci ambitionne d’améliorer le taux de collecte des déchets solides dans plusieurs villes du pays, en le faisant passer au-dessus des 30%. Le projet « Sénégal Déchets Solides & Covid-19 » cible 20% de la population sénégalaise, soit 3,2 millions de personnes.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.