Le piment dépasse les principaux produits rwandais dédiés à l’exportation

Le piment dépasse les principaux produits rwandais dédiés à l’exportation

Grâce à un accord entre l’entreprise rwandaise Gashora Farm et la société chinoise GK International Enterprises, le piment sec va rapporter plus d’argent Rwanda que le café et le thé, premiers produits à l’exportation.

Selon les clauses du contrat, l’entreprise Gashora Farm, dirigée par le jeune entrepreneur, Dieudonné Twahirwa, fournira 50.000 tonnes de piment sec d’une valeur de 100 millions de dollars chaque année à la Chine.

Autrement dit, sur une durée de cinq ans, le pays de Paul Kagamé exportera en Chine 250.000 tonnes de piment pour une recette de 500 millions de dollars, soit plus que le thé et le café, jusqu’ici premiers produits à l’exportation.

«L’accord profitera à notre pays en général, car nous pourrons augmenter notre capacité de production et d’exportation et créer plus d’emplois et faire en sorte que les producteurs de piment aient un marché viable pour les cinq prochaines années», a déclaré à la presse, le patron de Gashora Farm Ltd.

C’est le deuxième accord signé par Gashora Farm avec une entreprise chinoise après celui de l’année dernière avec Kai Jiang Xian et Wei Food. Un  marché conclu lors du salon China International Import Expo 2018 à Shanghai. Selon les estimations, l’entreprise rwandaise devrait livrer 37.500 litres d’huile de piment pour un montant de 2 millions de dollars.

Selon les chiffres du rapport annuel 2018-2019 de l’Office national de développement des exportations agricoles (NAEB) du Rwanda, les recettes d’exportation du thé «ont diminué de 5%, passant de 88 millions de dollars en 2017-2018, à 83 millions de dollars en 2018-2019 et ce, malgré une augmentation de la production de 10%, passant de 27.000 tonnes à 30.000 tonnes».

Quant au café, les recettes «étaient passées de 69 millions de dollars en 2017-2018, à 68 millions de dollars en 2018-2019, tandis que les quantités exportées avaient augmenté de 6%, passant de 20.000 à 21.000 tonnes en 2018-2019».

 

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.