Maroc : Les indicateurs révèlent une bonne forme de l’investissement

Maroc : Les indicateurs révèlent une bonne forme de l’investissement

Haut-Commissariat-PlanLe dernier point de conjoncture du HCP (Haut Commissariat au Plan) révèle une évolution favorable de l’investissement au début de cette année. Cette évolution se traduit par une progression de la demande des entreprises en biens d’équipement, une amélioration des activités de construction et une amélioration de 20.3% et de 14.6% à fin février respectivement pour les biens d’équipement et les crédits à l’équipement industriel.

L’augmentation de 11.5% des ventes de ciment traduit l’amélioration des activités de construction. La poursuite de la politique des grands projets structurants et l’ouverture des principaux secteurs économiques à l’investissement privé dans le cadre des stratégies sectorielles permettent au HCP de prévoir une hausse de 11.5% de la FBCF (Formation Brute de Capital Fixe), un indicateur mesurant l’investissement matériel pour une période donnée, au cours des trois premiers mois de l’année, soit une amélioration de 9.5% en volume, une contribution à la croissance économique de 3 points et une part de 33.5% dans le PIB en 2011.

L’investissement brut et la variation de stocks devraient représenter respectivement 38% et 5% du PIB. Entre 2008 et 2011, le taux d’investissement, un indicateur qui intègre la FBCF et la variation de stocks, se situe à une moyenne annuelle de plus de 4.5 milliards de dollars US.

 

Selon le point de conjoncture du HCP, l’investissement brut représenterait 37.1% du PIB. Les besoins de son financement seraient en hausse, l’épargne nationale ne dépassant pas 31.5% du PIB, avec comme conséquence la détérioration du solde du compte épargne-investissement à 5.6%.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.