Sénégal : Mise en service ce lundi du «Train express régional»

Sénégal : Mise en service ce lundi du «Train express régional»

Le président sénégalais, Macky Sall procède ce lundi 27 décembre, au lancement officiel de l’exploitation commerciale du Train express régional (TER).

Ce projet ferroviaire a coûté à l’Etat sénégalais «780 milliards FCFA hors taxes dont 76 milliards pour la libération des emprises et 10 milliards d’accompagnement pour les projets sociaux». Selon des sources proches du dossier, le TER «est le fruit d’un montage financier sur la base d’un crédit à taux concessionnel de 2% étalé sur 25 ans».

La Banque islamique de développement (197 milliards FCFA), la Banque africaine de développement (120 milliards), France total (196,6 milliards FCFA), l’Agence française de développement (65 milliards FCFA), le Trésor public sénégalais (53,6 milliards FCFA) ont contribué au financement de ce projet.

Pour Macky Sall, le Train express régional est le «tout premier projet ferroviaire de l’histoire du Sénégal indépendant, soit 136 ans après l’ouverture, en 1883, du tronçon Dakar-Rufisque».

Il est également le premier du genre en Afrique de l’Ouest, et vise «à désengorger la capitale, Dakar, qui concentre sur 0,3% du territoire, le cinquième de la population des 17 millions de Sénégalais et la quasi-totalité des activités économiques du pays». Au Sénégal, les embouteillages coûtent officiellement à la ville de Dakar 152 millions d’euros, soit 99.705.500.000 CFA par an.

A travers le Plan Sénégal émergent, dont fait partie le TER, les autorités ambitionnent d’ériger le pays «en véritable hub logistique grâce à la réalisation, entre autres, de la ligne à écartement standard (1,400 m) sur l’axe Dakar-Tambacounda, en vue de contribuer aux transports des biens et des équipements lourds sur cet axe central de développement des industries minières».

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.