La centrale électrique de Tahaddart certifiée du label environnemental ISO 14001

La centrale électrique à cycle combiné de Tahaddart a été certifiée du label ISO 14001 de la bonne gouvernance managériale environnementale, délivré par le bureau de certification international Veritas.

Cette certification a été délivrée, mercredi, lors d’une cérémonie commémorant le cinquième anniversaire de la centrale, tenue en présence de la ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Mme Amina Benkhadra, de représentants de l’Office national d’électricité (ONE) et des responsables de cette infrastructure énergétique.

Située à 10 km environ au nord de la ville d’Asilah sur la route principale Kénitra-Tanger, la centrale de Tahaddart est la première au Maroc, à utiliser la technologie des cycles combinés, qui ne génère pratiquement pas de polluants dans l’atmosphère.

En effet, la centrale, qui couvre près de 12 pc de la demande en électricité du Maroc, dégage six fois moins de d’oxydes d’azote (NOx) et un tiers en moins de dioxyde de carbone (CO2) qu’une Centrale Conventionnelle.
Intervenant à cette occasion, Mme Benkhadra a affirmé que cette centrale constitue un exemple à suivre en matière d’exploitation saine et efficace des ressources naturelles, soulignant que cette distinction témoigne de l’engagement du Maroc à prendre en considération les exigences environnementales.

Elle a également noté que cette certification coïncide avec le lancement des concertations autour de la Charte nationale de l’environnement et du développement durable, ajoutant que le Maroc entend développer l’utilisation des énergies propres et renouvelables et mettre en place des projets énergétiques d’une capacité de 6.000 MW à l’horizon 2012.

De son côté, le directeur général d’Energie Electrique de Tahaddart (EET), M. José Luis Alfaro, a souligné l’importance de cette distinction, un signe de reconnaissance pour les efforts menés depuis 5 ans pour faire de cette centrale une composante phare de la nouvelle politique énergétique du Maroc.

D’une puissance électrique de 384 MW, la centrale de Tahaddart, fruit d’un partenariat Public-Privé, a coûté 3 milliards de DH. Elle est gérée, depuis l’initiation du projet en 2002, par EET en vertu d’une concession sur une durée de 20 ans.

Le cycle combiné est un procédé où deux gigantesques turbines tournent par la combustion du Gaz Naturel, pour la première, et la vapeur d’eau produite par cette combustion, via une chaudière de récupération, pour la deuxième.
Le rendement énergétique du cycle est de l’ordre de 58 pc, très nettement au-dessus de celui des cycles simples des centrales thermiques classiques, qui atteignent au mieux 40 pc.(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.