M. Ameur visite le projet maroco-sénégalais d’usine de produits pharmaceutiques

Le ministre délégué chargé de la communauté marocaine à l’étranger, M. Mohamed Ameur a visité, samedi dans la banlieue de Dakar, l’usine maroco-sénégalais de produits pharmaceutiques qui devra démarrer la production dans les prochains mois.

« West Afric Pharma », située en banlieue nord-est de Dakar, a été créée par des partenaires marocains et sénégalais, pour un investissement global de 5 milliards de francs CFA (82,7 millions de Dirhams). L’usine dotée des plus récents équipements de l’industrie pharmaceutique devra commencer à produire ses premiers lots de médicaments avant la prochaine saison d’hivernage, qui commence au Sénégal entre juin et juillet.

Filiale de la SOTHEMA (Société thérapeutique marocaine), cette unité de production se fixe pour objectif de produire, à terme, des médicaments sous forme de génériques qui coûtent beaucoup moins cher, ainsi que de l’insuline humaine.

Le projet permettra de réduire la facture pharmaceutique en Afrique subsaharienne. Car, selon son responsable pharmaceutique par intérim, le Pr. Amadou Badiane, les pays de cette région produisent seulement 15 pc de leurs besoins en médicaments. 85 pc des médicaments sont importés notamment de France, des Etats-Unis et de l’Inde. « Il n’ya pas de souveraineté thérapeutique en Afrique subsaharienne », a-t-il déploré lors d’une visite guidée de l’usine.

« West Afric Pharma » produira, dans un premier temps, pour les pays de l’espace régional de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) qui regroupe huit pays : Sénégal, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Burkina-Faso, Côte-d’Ivoire, Bénin et Togo.

Plus tard, l’usine pharmaceutique exportera ses produits sur l’ensemble des 15 pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui compte sept autres pays de la région de l’Afrique de l’Ouest. Les molécules qui seront industrialisées par la société ont déjà été enregistrées dans les pays voisins du Sénégal, a fait remarqué M. Badiane.

Durant sa visite au Sénégal où il s’est entretenu avec les associations des marocains établis au Sénégal, M. Ameur a également visité la Rue Mohammed V et le marché Sandaga au centre de Dakar où se concentre un grand nombre de commerçants marocains.(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.