Burkina : Le développement principal défi pour le pays

Burkina : Le développement principal défi pour le pays

A la 181è place dans le classement du PNUD en matière d’indice de développement, le Burkina ne peut pas se vanter d’exceller dans ce domaine.

bf-pnudSelon le rapport, l’espérance de vie est de 56 ans (une progression de 10 ans entre 1980 et 2013), 0,44 % des 16 millions de Burkinabè sont sans abri et près de 83% de la population vit dans la pauvreté multidimensionnelle (regroupant la santé,l’éducation et les conditions de vie).

S’il est vrai que des progrès ont été faits par rapport au problème de l’indice au développement, il n’en demeure pas moins vrai que des millions de Burkinabé croupissent encore sous le joug de la pauvreté.Ce phénomène par son ampleur et sa répartition spatiale constitue l’un des défis majeurs des politiques de développement. Les programmes reposant sur une vision à long terme, élaborés sur la base d’un processus participatif à travers les Etudes nationales de perspectives à long terme et le Document de stratégie de réduction de la pauvreté, montrent bien la vision de développement global pour sortir le pays de cette situation.

L’analyse des causes des progrès montre que les déterminants principaux du changement sont du ressort de la qualité de l’engagement de l’Etat,l’accès aux marchés mondiaux et les innovations en matière de politiques sociales.

Ainsi, pour accélérer le rythme de la cadence des progrès au Burkina Faso, le rapport préconise des actions dans quatre domaines clés à savoir : accroître l’équité, notamment entre les hommes et les femmes, favoriser une participation accrue des citoyens, surtout des jeunes ; affronter les pressions environnementales et gérer l’évolution démographique.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.