Centrafrique : François Bozizé poursuivit pour des « biens mal acquis »

Centrafrique : François Bozizé poursuivit pour des « biens mal acquis »

L’ancien président centrafricain François Bozizé, est poursuivi devant le parquet national financier de France. Il lui est reproché de s’être constitué un riche patrimoine au préjudice de son pays. Une enquête préliminaire a ouverte à cet effet, ce lundi 15 décembre à Paris, après une plainte de la Centrafrique.

Francois Bozizé

Bangui a déposé la plainte à la mi-novembre,et a dans son viseur un ensemble de propriétés immobilières en France appartenant à François Bozizé, à son entourage ou à d’anciens alliés politiques, ainsi que des véhicules de luxe et des avoirs bancaires.

L’enquête est ouverte pour détournements de fonds publics, corruption d’agents publics étrangers et blanchiment de ces délits, précise le parquet national financier.L’instance judiciaire a saisi l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) à des fins d’investigations.

L’avocat de la Centrafrique dans ce dossier, Me William Bourdon, n’a pas caché sa joie à l’ouverture de cette enquête. »On se réjouit de cette première décision, rapide, d’ouvrir une enquête » a-t-il dit.

Dans la plainte, avance la piste selon laquelle, le patrimoine de Francois Bozizé aurait été financé par des moyens illicites et que les comptes bancaires ont été alimentés par des revenus frauduleux.

La plainte évoque également des pots-de-vin qui auraient pu être versés dans le cadre de contrats miniers et de cession de droits d’exploitation, dont l’un concerne Areva et la société minière Uramin.

Arrivé au pouvoir en 2003 après avoir renversé Ange-Félix Patassé par un coup d’état, François Bozizé avait été lui-même chassé en mars 2013 par l’ex-rébellion Séléka par la même voie.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *