CEDEAO : Mis en route du Tarif Extérieur Commun (TEC)

CEDEAO : Mis en route du Tarif Extérieur Commun (TEC)

Dès le 1er janvier 2015, le tarif extérieur commun (TEC) de la Communauté économique des Etat de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) deviendra effectif. Les Chefs d’Etat de l’Afrique de l’Ouest ont procédé, hier lundi 15 décembre 2014, à son lancement officiel à Abuja au Nigeria.

Désiré Kadre Ouédraogo

Ce tarif extérieur commun va assurer la promotion des investissements et de l’industrialisation, favoriser l’exportation des produits transformés, préserver les recettes douanières et protéger les industries naissantes et l’agriculture au sein de la CEDEAO. L’objectif est de permettre à la communauté sous régionale de faire face aux concurrences déloyales des biens importés.

Dans une note d’information dont nous avons eu copie, le président de la Commission de la CEDEAO, Désiré Kadré Ouédraogo a déclaré que ce fut un travail de longue haleine.  «Au terme de neuf ans de travail continu, de concertations, de consultations et de négociations intracommunautaires, notre communauté vient de réaliser un de ses principaux objectifs d’intégration», a dit M. Ouédraogo.

Le TEC ouest africain a prévu des «mécanismes permanents d’accompagnement de tous les Etats membres pour faciliter sa mise en œuvre et en faire un véritable outil de relance de nos économies» a ajouté le président de la Commission.

Cette annonce sur le TEC, a été faite lors du 46ème sommet de l’organisation où des copies du TEC ont été mises aux différentes délégations. Le TEC adopté lors du sommet extraordinaire du 25 octobre 2013 à Dakar, consiste à appliquer les mêmes droits et taxes aux marchandises pénétrant dans l’espace communautaire indépendamment de leurs points d’entrée et de leur destination.

Il est composé d’une liste de produits comprenant quatre catégories correspondant aux quatre bandes tarifaires (0%, 5%, 10% et 20%). Il concerne entre autre des biens sociaux et de consommation finale, les biens de première nécessité, les matières premières de base, les biens d’équipement et les intrants. Une cinquième catégorie, intitulée «biens spécifiques pour le développement économique» avec une bande tarifaire à 35%. Le TEC CEDEAO, inspiré du modèle de l’UEMOA comprend aussi d’autres éléments, comme la redevance statistique (RS) et le prélèvement communautaire, ainsi que diverses autres mesures de défense commerciale.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *