RDC : L’économie tirée par le secteur minier

RDC : L’économie tirée par le secteur minier

La mission du Fond monétaire international (FMI) qui a séjourné en République Démocratique du Congo (RDC), en début du mois, a fait le bilan de l’année de 2014 de ce grands pays de la région des grands lacs. Elle en conclut que l’économie congolaise dépend des exploitations de minerais. 

RDC

La délégation qui s’est rendu à Kinshasa, avait pour objectif de dresser un bilan économique de la RDC en 2014. Dans son rapport, la mission fait mention d’un « environnement externe et interne difficile », mais relève que l’économie de la RDC « continue de faire preuve de résilience avec des tendances positives pour les principaux indicateurs macroéconomiques ».

L’économie congolaise est fortement dépendante du secteur minier, ce qui la rend vulnérable face à la volatilité des prix des matières premières soulignent les experts du Fonds. Le principal risque pour la RDC serait une baisse des prix du cuivre et du cobalt, des métaux représentant environ 98% des exportations de biens et 44% du PIB nominal, précise le rapport.

Le pays de Joseph Kabila a du mal à percevoir ses recettes et à diversifier ses secteurs d’activités fait observer le Fonds. Après avoir constaté la baisse des recettes fiscales qui serait due entre autre à l’absence de contrôles, le FMI recommande l’accélération de la mobilisation  des recettes afin de répondre aux besoins de développement du pays.

Selon l’institution de Breton Woods, la croissance du PIB devrait atteindre 9% en 2014 et l’inflation sera maintenue en dessous de 2%. La croissance devrait donc se poursuivre et 2015 et soutenue par le dynamisme du secteur des minéraux et l’expansion de l’agriculture.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *