Burkina Faso : Le bureau de la chambre du commerce dissout

Burkina Faso : Le bureau de la chambre du commerce dissout

Les nouvelles autorités du Burkina Faso, font le ménage aussi bien dans le secteur politique qu’économique. La Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) vient d’en faire les frais. L’assemblée consulaire  de la CCI-BF a été dissoute par le gouvernement. L’information a été rendu publique par le ministère du Commerce.

chambre du commerce BF 1

Cette décision de la dissolution de l’assemblée consulaire dans la perspective de nouvelles élections est la conséquence d’une remise en cause de la composition du bureau et du fonctionnement de l’Assemblée consulaire ainsi que sa gouvernance, après la chute de Blaise Compaoré.

Avec la dissolution de l’instance dirigeante de la chambre du commerce et d’industrie, le Gouvernement a procédé en la mise en place d’une délégation spéciale qui a pour mission de présider à la destinée de l’institution. Ce comité composé de cinq membres dispose de 6 mois pour organiser les élections consulaires.

Rappelons que le bureau de la CCI-BF qui vient d’être suspendu, était dirigé par Alizèta Ouédraogo la belle-mère de François Compaoré, le frère cadet de Blaise Compaoré. Elle a fuit le pays après la chute de Blaise Compaoré. Soulignons qu’Alizèta Ouédraogo a été la première femme à diriger une chambre de commerce en Afrique noire francophone.

Par ailleurs étant donné que les derniers événements sociopolitiques, ont eu un impact réel sur l’économie du Faso, une campagne a été lancée par le ministère de l’Economie et des finances. Pendant 3 semaines, des cadres de ce département chargés de gérer le patrimoine de l’Etat vont être sensibilisé. Le but est de les mettre à contribution afin d’assurer la relance économique du pays.

Selon le ministère burkinabé de l’Economie, la priorité est accordée à la formation des agents qui pourront aider dans la gestion des affaires publiques, notamment dans le domaine économique et financier.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *