Côte d’Ivoire : 20 ans de prison en sursis pour détournement de fonds

Côte d’Ivoire : 20 ans de prison en sursis pour détournement de fonds

Quatre (4) personnes accusées d’avoir détourné 4,65 milliards de francs CFA soient 9,3 millions de dollars ont été condamnées mardi à 20 ans de prison par la justice ivoirienne, mais laissées en liberté, a-t-on appris de source judiciaire. Les 7 millions d’euros étaient destinés à indemniser des victimes des déchets toxiques du cargo Probo Koala déversés à Abidjan en 2006.

déchets toxiques

Les quatre accusés, qui faisaient partie d’une association de défense de victimes des déchets toxiques, ont été condamnés pour détournement de fond sans mandat de dépôt.

Les 9,3 millions de dollars, prélevés sur les indemnités versés par la multinationale Trafigura, qui a affrété le navire incriminé, étaient destinés à indemniser 6.000 victimes.

A l’issu du verdict, Me Zika Tapé, qui défend l’un des accusés, a expliqué que son client et ses coaccusés « ont été déclarés non coupables de faux et usage de faux mais coupables d’abus de confiance et de blanchiment ».

« 20 ans ferme mais pas de mandat de dépôt : c’est une décision infamante. Elle ne peut pas être symbolique », a-t-il dénoncé, tout en regrettant que « l’honorabilité » de son client soit entachée.

La défense estime que c’est un procès inéquitable et laisse entendre qu’elle relèvera appel de cette décision judiciaire. « Aujourd’hui, on a condamné des personnes qui ne représentent rien dans le dispositif », a critiqué Me Pierre Tanoh, qui soupçonne trois banques et un politicien d’avoir subtilisé la plupart des fonds.

La banque nigériane Access bank, par où l’argent a transité, a de son côté été condamnée à payer une amende de 21 milliards de FCFA (environ 32 millions d’euros).

Rappelons que le déversement de résidus toxiques du cargo Probo Koala à Abidjan en août 2006 avait causé la mort de 17 personnes et des milliers d’intoxications qui ont engendré de graves maladies.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *