Hommage rendu à Donald Kaberuka après 10 ans à la tête de la BAD

Hommage rendu à Donald Kaberuka après 10 ans à la tête de la BAD

Après dix années passées à la présidence de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, a été honoré ce jeudi 16 avril à Washington, pour le travail abattu en faveur de l’élimination de l’extrême pauvreté en Afrique.

Donald Kaberuka BAD

Le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a déclaré que le dévouement de Mr. Kaberuka en faveur du développement des infrastructures en Afrique avait contribué à tracer le chemin de l’avenir pour les 54 pays du continent. « Au cours des 25 dernières années, de grands progrès ont été accomplis dans le monde pour faire sortir les populations de la pauvreté, entraînant une réduction spectaculaire de deux tiers du pourcentage. Alors que moins d’un milliard de personnes vivent aujourd’hui dans l’extrême pauvreté, nous devons revoir nos stratégies pour faire sortir ce dernier milliard de la pauvreté et l’intégrer dans le monde moderne », a déclaré le président de la Banque mondiale.

« Les stratégies de lutte contre la pauvreté font partie des domaines de prédilection de Kaberuka. Avant d’intégrer la BAD, il a occupé le poste de ministre des Finances du Rwanda où il a supervisé la reconstruction fructueuse du pays après la terrible guerre civile. Une fois à la barre de la BAD, Kaberuka a fait du développement des infrastructures une priorité absolue », c’est ainsi que la BAD l’a présenté dans un communiqué de presse.

Réduire la pauvreté tout en dynamisant les investissements commerciaux et le développement en Afrique, Mr Kaberuka, le président de la BAD, a expliqué avoir qu’il faut financer le développement de l’intérieur, mobiliser des propres ressources, Mettre de côté l’héritage colonial du continent et développer un système de marché unique.

Le successeur de Donald Kaberuka à la tête de la BAD sera élu en Mai prochain. Huit candidats sont en lice. Il s’agit de Samura Kamara, de la Sierra Leone, Jalloul Ayed, de la Tunisie, Akinwumi Adesina, du Nigéria, Cristina Duarte, du Cap Vert, Bedoumra Kordjé, du Tchad, Zondo Thomas Sakala, du Zimbabwe et Birama Sidibé, du Mali.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *