Prêt de la BID de 154 milliards de FCFA pour le développement du Bénin

Prêt de la BID de 154 milliards de FCFA pour le développement du Bénin

komi-koutcheLa réalisation des projets de développement va connaître un coup d’accélérateur au Bénin dès cette année 2015.

Le Bénin vient de conclure avec le groupe de la Banque islamique de développement (BID), un accord de prêt de financement additionnel de 153,6 milliards de Fcfa, destiné au financement de projets dans les domaines socioéconomique et agricole.

Les accords de financement  ont été signés cette semaine, entre le gouvernement béninois et des partenaires techniques et financiers de la BID, en marge de la 40ème réunion annuelle de la Banque islamique de développement, du 9 au 11 juin 2015 à Maputo au Mozambique.

Le premier accord-cadre de coopération sur les trois prochaines années, consent 90 milliards de Fcfa aux projets de développement économique et social au Bénin. Le Programme intégré d’appui à la micro-finance dans ce pays, va bénéficier de 30 milliards de Fcfa. Le projet de protection de la côte à l’Est de la ville de Cotonou va bénéficier de 6 millions de dollars, soit 3,6 milliards de Fcfa, aux termes d’un accord de prêt de financement additionnel.

Le secteur agricole béninois pourra continuer son expansion, grâce aux 30  milliards de Fcfa qui lui seront dédiés. La BID s’est engagée à fournir des intrants agricoles à hauteur de 18 milliards de Fcfa aux planteurs béninois au cours de la campagne agricole 2015-2016. Les autres 12 milliards de Fcfa accordés par le Fonds saoudien de développement vont servir à la mise en œuvre du Projet d’aménagement et de valorisation des périmètres irrigués.

Selon le ministre béninois de l’Economie, des Finances et des programmes de dénationalisation, Komi Koutché, ces différentes initiatives devraient permettre au Bénin de stimuler sa croissance économique, pour être au rendez-vous du taux de 6% en 2016 comme prévu par le Fonds Monétaire International (FMI). En 2014, le taux de croissance dans ce pays s’était établi à 5,5%.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *