Ceuta/Melilla: le ministre de l’Intérieur espagnol au Maroc lundi

Le ministre de l’Intérieur espagnol, Alfredo Perez Rubalcaba, rencontrera lundi à Rabat son homologue marocain, Taieb Cherkaoui, après des incidents ces derniers jours entre la police espagnole et des ressortissants marocains aux postes frontaliers de Ceuta et Melilla.

Rabat a toujours considéré ces deux enclaves comme des « villes occupées », un contentieux territorial source de tensions diplomatiques récurrentes entre les deux pays.

Cette rencontre, la première depuis la prise de fonctions de M. Cherkaoui en début d’année, aura pour thèmes « la coopération policière, la lutte contre le terrorisme et contre l’immigration illégale, ainsi que d’autres sujets communs », a expliqué le ministère dans un communiqué.

La presse marocaine a fait état récemment de plusieurs incidents entre la police espagnole et des ressortissants marocains à Ceuta et Melilla.

Le 2 août, Rabat avait ainsi exprimé sa « forte indignation » en dénonçant le recours à la « violence physique » contre un « étudiant marocain » par la police espagnole au poste frontalier de Melilla. L’Espagne avait nié cette version.

Dernier épisode en date, des militants marocains ont bloqué jeudi l’entrée de camions de produits frais à Melilla pour protester contre les abus de la police espagnole envers des citoyens marocains.

Le trafic a été rétabli dans l’après-midi au poste frontière de Beni-Enzar, selon les médias espagnols, qui faisaient état d’actions similaires en préparation dans les prochains jours.

La veille, le roi d’Espagne Juan Carlos avait passé un appel téléphonique au souverain marocain pour tenter d’apaiser les tensions apparues ces dernières semaines.

Juan Carlos et Mohammed VI avaient convenu que « l’excellent état des relations » entre les deux pays ne devait « pas être affecté par des malentendus », selon un porte-parole de la Maison royale espagnole. (AFP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.