Maroc abrite Forum de haut niveau sur le financement des start-up arabes

Maroc abrite Forum de haut niveau sur le financement des start-up arabes

La ville balnéaire marocaine Skhirat abrite depuis ce lundi, le Forum de haut niveau sur le financement des start-ups arabes, sous le thème : « accélérer les start-ups arabes ».

Les débats s’articulent autour des mécanismes pouvant renforcer le financement des start-up arabes, la finalité étant de relever les défis socio-économiques auxquels sont confrontés les jeunes entrepreneurs et les start-up dans le monde arabe.

Ce forum qui prend fin ce mardi 21 novembre est organisé par le ministère marocain de l’Économie et des Finances et le Fonds monétaire arabe (FMA), en collaboration avec l’Alliance pour l’inclusion financière et l’Agence allemande pour la coopération internationale.

Le chômage des jeunes est incontestablement l’un des défis majeurs auxquels font face les décideurs dans le monde arabe, reconnaît Abderrahmane Ben Abdallah Al-Houmeidy, président du Conseil d’administration du FMA.

Il a relevé que les pays arabes ont tout à gagner en mettant à contribution la richesse que représente les jeunes en les incitant à créer et à innover et en leur facilitant l’accès aux services financiers pour leur permettre de participer à l’œuvre de développement.

Pour faire face au défi du chômage, la promotion des startups reste la solution la plus adéquate, a renchéri Norbert Mumba, directeur général de l’Alliance pour l’inclusion financière, regrettant que ces petites entreprises peinent à atteindre le seuil de rentabilité à cause du manque de financement et d’encadrement.

Pour le ministre marocain de l’économie et des finances, Mohammed Boussaïd, il faut mettre en place un écosystème complet pour promouvoir les start-up. Cet écosystème doit être adossé à une approche globale articulée autour de la promulgation de lois pour encourager les start-up, une réforme de la réglementation, un accompagnement adéquat et une révision du cadre fiscal, de sorte à promouvoir les idées innovantes et permettre un accès facile au financement pour les jeunes entrepreneurs.

Durant ces deux jours, sont passés au peigne fin les stratégies et les moyens pour créer et encourager des modèles innovants et des canaux de financement des start-up. Parmi les objectifs visés par ce forum, il s’agit également de renforcer la compétitivité économique et stimuler la croissance et la création de postes d’emploi dans le monde arabe.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.