Pas d’ouverture du capital d’Algérie Télécoms (AT) et de Mobilis

Pas d’ouverture du capital d’Algérie Télécoms (AT) et de Mobilis

L’ouverture du capital d’Algérie Télécoms (AT) et de Mobilis n’est plus non seulement à l’ordre du jour mais elle est « définitivement exclue », a annoncé ce dimanche à Alger, la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Imane Houda Faraoun, brandissant la hausse des chiffres d’affaires de ces sociétés grâce aux bénéfices réalisés en 2017.

La ministre a fait noter que ces opérateurs de télécommunications publics sont des entreprises bénéficiaires et rentables, relevant la nécessité de renforcer le partenariat public-privé s’agissant de plusieurs services.

Grâce au management de ces entreprises, leurs chiffres d’affaires augmentent de mieux en mieux, a indiqué Mme Faraoun.

Concernant AT, la hausse a été réalisée en dépit des pertes occasionnées par la suppression des lignes défaillantes, a-t-elle clarifié, soulignant être dans l’incapacité de dévoiler le bilan chiffré d’AT car non encore certifié. Néanmoins, elle a avancé des réalisations à l’actif d’AT, faisant savoir qu’à fin novembre 2017, plus de 930.000 accès internet ont été concrétisés contre à peine 300.000 connexions annuels auparavant. Imane Houda Faraoun s’est réjouie d’une économie de 220.000 accès optimisés grâce à l’investissement sur la formation de ces ingénieurs.

En revanche, la ministre des télécommunications, a rendu public les chiffres de Mobilis. Elle a laissé entendre que Mobilis a réalisé 18 milliards de DA de bénéfices nets en 2017 contre 14 milliards DA en 2016 et un chiffre d’affaires qui est passé de 122 à 126 milliards DA, durant la même période.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.