G5 Sahel à la recherche de 100 millions d’euros à Bruxelles

G5 Sahel à la recherche de 100 millions d’euros à Bruxelles

Bruxelles accueille ce vendredi 23 février, une conférence des donateurs afin de permettre à la force du G5 Sahel, de boucler son budget de fonctionnement et rendre cette armée sous-régionale entièrement opérationnelle.

Le G5 Sahel a des difficultés à boucler le budget de 400 millions d’euros que nécessite son fonctionnement. Jusqu’à cette date, presque les 3/4 du budget ont été mobilisés.

Notamment avec le concours de l’Union européenne qui a porté sa part à 100 millions d’euros, des Etats-Unis d’Amérique qui ont promis une aide bilatérale globale de 60 millions de dollars, de l’Arabie Saoudite (100 millions d’euros), des Emirats arabes unis (30 millions d’euros) et des cinq pays du G5 Sahel qui doivent chacun mettre 10 millions d’euros dans la balance, sans oublier les 8 millions d’euros qu’accordera la France sous forme de matériel.

Dans la capitale belge prendront par à cette conférence des donateurs, une vingtaine de chefs d’Etat dont ceux des cinq pays du Sahel, autour du président français, Emmanuel Macron qui porte pratiquement l’initiative à bout de bras, et la chancelière allemande, Angela Merkel, ainsi que de hauts responsables de l’ONU.

Déjà, l’Elysée se félicite de cette mobilisation sans précédent qui, à son avis, «est la preuve d’une prise de conscience collective de l’importance du Sahel pour la stabilité de l’Afrique et, au-delà, de l’Europe ».

Par manque de moyens financiers suffisants, la force G5 Sahel peine à aller à la traque des « djihadistes » qui sèment le trouble dans la région du Sahel ouest-africain.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.