Maroc: Une nouvelle stratégie du consumérisme en cours d’élaboration

Maroc: Une nouvelle stratégie du consumérisme en cours d’élaboration

Les travaux de la 8ème édition des journées nationales du consommateur ont débuté mardi à Rabat, sous le thème « Quelle stratégie nationale pour renforcer la protection du consommateur marocain ? ».

Organisée du 13 au 16 mars par le ministère marocain de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, en partenariat avec les fédérations et les associations de protection du consommateur, cette édition s’assigne pour objectif de mesurer le chemin parcouru en matière de protection du consommateur et de poursuivre la réflexion atour des pistes d’amélioration du cadre du consumérisme national.

Prenant le devant des initiatives dans ce sens, le gouvernement marocain annonce l’élaboration d’une nouvelle stratégie pour les quatre prochaines années.

La protection du consommateur est une priorité pour le royaume a indiqué Rakiya Eddarhem, secrétaire d’État auprès ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, chargée du Commerce extérieur. «C’est un chantier prioritaire qui place le citoyen au cœur de l’action et pour lequel le gouvernement a lancé une série de mesures concrètes», a-t-elle déclaré.

La secrétaire d’Etat est revenue sur des avancées enregistrées, depuis l’adoption de la loi 31.08, relative aux droits des consommateurs. Elle a cité entre autres la publication des textes d’application portant sur la désignation des enquêteurs chargés de la recherche et de la constatation des infractions et sur les modalités d’application de certaines dispositions réglementaires relatives aux pratiques commerciales et aux crédits immobiliers et à la consommation.

Mme Eddarhem a fait noter qu’un dispositif de contrôle garant des droits des citoyens et des consommateurs a été également mis en place pour veiller au respect de la loi.

Par ailleurs, pour accompagner le déploiement de la loi et en assurer une mise en œuvre efficiente, des sessions de formation ont été organisées, a rappelé la secrétaire d’État, soulignant que d’autres moyens importants ont été également mis en œuvre pour renforcer la protection des consommateurs marocains.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.