Réunion à Libreville des agences francophones de promotion des investissements

Réunion à Libreville des agences francophones de promotion des investissements

La 3ème édition de la conférence annuelle du Réseau international des agences francophones de promotion des investissements (RIAFPI) s’est ouverte jeudi à Libreville, la capitale du Gabon.

La rencontre connait la participation des représentants des 18 agences de promotion des investissements membres du RIAFPI, ainsi que plusieurs experts et chefs d’entreprises. L’invité d’honneur de cette 3ème édition de la conférence annuelle du RIAFPI est l’Île Maurice.

Trois jours durant, les experts du RIAFPI vont échanger sur les enjeux de l’industrialisation en Afrique francophone et se former à l’optimisation des systèmes de veille économique.

Le faible niveau d’industrialisation constitue un obstacle pour les économies africaines qui restent largement tributaires du secteur agricole et de l’exportation de produits non transformés, a relevé Nina Alida Abouna, Directrice générale de l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-Gabon).

Dans ce contexte, a-t-elle indiqué, la conférence du RIAFPI va permettre de mettre en lumière le rôle essentiel des agences de promotion des investissements. « Notre mission est d’être un catalyseur des projets d’investissement et de diversification de nos économies », a déclaré Mme Abouna.

Les agences de promotion des investissements jouent un rôle essentiel en Afrique pour démarcher et atteindre des investisseurs étrangers, a fait noter pour sa part, Madeleine Berre, ministre gabonaise de la Promotion des Investissements privés. Elles fournissent des données statistiques, facilitent les démarches prospectives, orientent et accompagnent ceux-ci dans leurs démarches d’investissement, a-t-elle ajouté.

Esmel Emmanuel Essis, président du RIAFPI espère qu’à la fin des travaux, les délégués puissent sortir un plaidoyer pour que les Etats africains puissent trouver les voies et moyens pour arriver à l’industrialisation.

« On parle plus mais on agit très peu. Nous, agences de promotion des investissements francophones, nous voulons passer de la théorie à la pratique », a-t-il dit.

Créé en mars 2014 à Abidjan (Côte d’Ivoire), le RIAFPI a pour objectif d’établir un cadre de concertation, d’échanges, de coopération et de solidarité entre différentes Agences de promotion des investissements, dont la majorité se trouvent sur le continent africain.

 

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *