L’Algérie pense sa stratégie d’exportation hors hydrocarbure

L’Algérie pense sa stratégie d’exportation hors hydrocarbure

La 4ème consultation sur la stratégie nationale d’exportation (SNE) de l’Algérie, a  été lancée ce mardi à Alger, dans le cadre d’une campagne de réflexion autour notamment de l’émergence des exportations hors hydrocarbures.

Pour le ministre Algérien du commerce, Saïd Djellab, l’émergence des exportations hors hydrocarbures n’est pas seulement une question technique de levée des contraintes et d’amélioration du climat des affaires mais aussi une question de culture  nouvelle ouverte notamment sur la prise de risque.

« L’émergence des exportations hors hydrocarbures suppose une culture nouvelle ouverte sur la prise de risque, la préférence de l’investissement à la consommation », a déclaré M. Djellab, ajoutant que cette démarche concerne avant tout la levée des contraintes à l’entreprenariat en général et à l’exportation en particulier.

Pour atteindre cet objectif, il est proposé que l’initiative privée doit être libérée pour aller, à la rencontre des idées de projets à l’export, les saisir et les concrétiser à travers l’amélioration du climat des affaires, indiquent les experts.

Même si le projet de la stratégie nationale d’exportation ne va pas pouvoir répondre à toutes les questions qui se posent, il a néanmoins le mérite de faire ressortir le périmètre et le contenu des questionnements à traiter et d’amorcer un processus de réflexion.

Il s’agira également de lancer la mise en œuvre de la SNE autour d’une vision globale à moyen terme et d’une série de huit (8) plans stratégiques et opérationnels.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.