Le Roi du Maroc relance les grands chantiers sociaux

Le Roi du Maroc relance les grands chantiers sociaux

Le Roi du Maroc Mohammed VI a appelé ce dimanche le gouvernement et les autres décideurs du pays à activer les divers programmes en cours de réalisation das les domaines de l’enseignement, de la couverture sociale et médicale, d’emploi et de lutte contre les inégalités sociales et territoriales.
Dans un discours adressé à la Nation à l’occasion du 19ème anniversaire de la fête du Trône, le souverain marocain a insisté sur l’adoption de la Charte de déconcentration administrative, avant la fin du mois d’octobre prochain et de faire entériner la nouvelle Charte de l’investissement.
Dans son discours qui s’est focalisé sur les chantiers sociaux, le Souverain a émis le souhait de voir les mesures décisives qu’il a énumérées agir « comme un vigoureux catalyseur pour stimuler l’investissement, comme jamais auparavant, pour aider à la création d’emplois, améliorer la qualité des prestations offertes aux citoyens, endiguer les manœuvres dilatoires qui, tous les Marocains le savent bien, font le lit de la corruption ».
Le Roi Mohammed VI a assuré à ce propos, que les Marocains «ne permettront pas aux négativistes, aux nihilistes et autres marchands d’illusions d’user du prétexte de certains dysfonctionnements, pour attenter à la sécurité et à la stabilité du Maroc ou pour déprécier ses acquis et ses réalisations ». «En définitive, a-t-il dit, les Marocains ont conscience que c’est la nation, aussi bien que les citoyens, qui paient toujours le plus lourd tribut au chaos et à la discorde».
Il a de même invité, le gouvernement et tous les acteurs concernés à entreprendre une restructuration globale et profonde des programmes et des politiques nationales d’appui et de protection sociale, et de lui soumettre des propositions portant sur leurs modalités d’évaluation.
Les mesures d’urgence telles qu’envisagées par le Souverain, consistent à donner à partir de la prochaine rentrée scolaire, une impulsion vigoureuse aux programmes d’appui à la scolarisation, notamment la lutte contre la déperdition scolaire et l’aide financière à la scolarisation, à l’enseignement préscolaire, au transport scolaire, aux cantines scolaires et aux internats.
Il s’agit aussi du lancement de la troisième phase de l’Initiative nationale pour le Développement humain (INDH), de la correction des anomalies qui entachent l’exécution du Programme de couverture médicale « RAMED », et la refondre en profondeur du système national de santé qui se caractérise par «des inégalités criantes et une faible gestion».
Le Roi Mohammed VI a enfin invité le gouvernement et les partenaires sociaux (syndicats) à instaurer le dialogue social et à le maintenir ‘’dans la durée et sans aucune interruption’’, afin d’aboutir un pacte social équilibré et durable.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.