La Mauritanie valide les Accords de partenariats économiques avec l’UE

La Mauritanie valide les Accords de partenariats économiques avec l’UE

La Mauritanie et l’Union européenne (UE), ont signé ce week-end à Bruxelles, une convention validant l’adhésion de la Mauritanie aux Accords de partenariats économiques (APE).

Ces accords ont pour objectif principal de booster le commerce entre l’Europe et l’Afrique, en favorisant les exportations des produits sur les deux marchés. Le but est de développer les échanges commerciaux et favoriser l’intégration économique entre les deux régions aux fins de mieux participer au commerce international, explique-t-on à Bruxelles.

Les APE divisent les économistes du continent africain. Selon certains «économistes dits radicaux», il est prématuré pour l’Afrique de s’ouvrir ainsi à l’Europe, estimant que le continent noir doit au préalable, mettre à niveau son industrialisation pour être compétitif.

D’autres économistes beaucoup plus souples avancent que le développement des échanges commerciaux entre les deux continents permettra aux communautés (États) de gagner en termes d’opportunités.

La Mauritanie devra désormais miser sur la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECA), riche de 1,2 milliard de consommateurs  et un PIB combiné de 2500 milliards et le marché européen pour booster ses échanges commerciaux.

Notons qu’hormis le Nigeria, tous les pays de la communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ont déjà signé les APE avec l’Union Européenne. Il ne manque plus que le géant ouest-africain pour que le texte soit ratifié.

La Côte d’Ivoire et le Ghana sont actuellement liés au partenaire européen par des accords d’étapes. Ces accords seront remplacés dans le futur par l’APE régional.

Les APE sont donc des accords commerciaux visant à développer le libre-échange entre l’UE et les pays dits ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique). Les APE sont appelés à aller au delà de leur aspect commercial, contribuer au développement durable, accroître l’investissement et réduire la pauvreté.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.