Les Seychelles ont lancé leur premier emprunt obligataire bleu

Les Seychelles ont lancé leur premier emprunt obligataire bleu

Les Seychelles ont lancé cette semaine leur premier emprunt obligataire bleu souverain au monde. Il s’agit d’un instrument financier novateur conçu pour soutenir des projets durables dans le secteur de la mer et de la pêche.

L’obligation, qui a permis de collecter 15 millions de dollars US auprès d’investisseurs internationaux, démontre le potentiel des pays à exploiter les marchés de capitaux pour financer l’utilisation durable des ressources marines, indique-t-on.

« Nous sommes honorés d’être le premier pays à lancer un instrument de financement aussi novateur », a déclaré le vice-président de la République des Seychelles, Vincent Meriton, précisant que l’obligation bleue fait partie d’une initiative combinant des investissements publics et privés visant à mobiliser des ressources pour autonomiser les communautés et les entreprises locales.

« Cette obligation aidera grandement les Seychelles pour la transition vers des pêcheries durables et la protection de nos océans tout en développant durablement notre économie bleue », a soutenu Meriton.

L’argent ainsi levé ira à l’appui et à l’expansion des aires marines protégées, à l’amélioration de la gouvernance des pêcheries prioritaires et au développement de l’économie bleue des Seychelles, a précisé le vice-président des Seychelles.

La Banque mondiale a aidé à développer l’obligation bleue et à rejoindre les trois investisseurs que sont Calvert Impact Capital, Nuveen et Prudential.

« La Banque mondiale est ravie de participer au lancement de cette obligation bleue souveraine et pense qu’elle peut servir de modèle à d’autres petits États insulaires en développement et pays côtiers », a souligné Laura Tuck, vice-présidente du développement durable à la Banque mondiale.

« C’est un puissant signe que les investisseurs sont de plus en plus intéressés à soutenir la gestion durable et le développement de nos océans pour les générations à venir », a-t-elle ajouté.

Les Seychelles sont un archipel composé de 115 îles de granit et de corail. En tant que l’un des points chauds de la biodiversité dans le monde, les Seychelles concilient la nécessité de développer leur économie et de protéger leur patrimoine marin naturel.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.