Maroc: Place aux 1ères Assises nationales de la protection sociale

Maroc: Place aux 1ères Assises nationales de la protection sociale

Les Assises nationales de la protection sociale, les premières du genre dans le Royaume du Maroc, ont début ce lundi 12 novembre dans la ville balnéaire de Skhirate, à une vingtaine de kilomètres au nord de Rabat, la capitale.

Pour établir une feuille de route en vue de la réforme de la protection sociale au Maroc, le ministère marocain des affaires générales et de la gouvernance a décidé d’organiser du 12 au 13 novembre, ces premières Assises nationales sous le thème «Ensemble pour un système de protection sociale intégré et pérenne».

Au cours de ces deux jours de travaux, les participants vont dresser le bilan de l’expérience marocaine en matière de protection sociale et ouvrir le débat sur les enjeux et les défis de mise en place d’un système de ciblage à même de garantir une meilleure efficacité et efficience de l’action publique dans ce domaine.

Actuellement, la protection sociale est considérée au Maroc, «comme l’un des domaines d’action stratégiques et prioritaires permettant de prévenir et de réduire les différentes vulnérabilités économiques et sociales, et d’améliorer les conditions de vie de la population », a précisé le ministère dans une note.

Les efforts déployés, ajoute la note, ont permis de mettre en place progressivement un système de protection sociale hybride, composé d’une branche contributive de sécurité sociale (Caisses de retraites, Caisse nationale de sécurité sociale, Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale) et une branche non contributive basée sur un ensemble de programmes d’assistance sociale (Caisse de compensation, Initiative nationale pour le développement humain, Ramed, Tayssir, cantines scolaires, internats, bourses, établissements de protection sociale, etc.).

Les assises ont pour mandat de lancer, de manière urgente, un processus de réformes profondes, étalées sur le court, moyen et long terme. D’après le ministère, le but des assises sera d’établir une feuille de route pour la réforme de la protection sociale au Maroc en vue d’étendre la couverture à l’ensemble des segments de la population ayant des incapacités ou des vulnérabilités compte tenu de leurs spécificités démographiques, de leurs statuts sociaux et de leurs implications économiques.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.