Le marché ivoirien ouvert à 80% à l’UE dès janvier 2019

Le marché ivoirien ouvert à 80% à l’UE dès janvier 2019

La Côte d’Ivoire va ouvrir son marché « à 80% à l’Union européenne à partir de janvier 2019 », a annoncé le directeur adjoint du cabinet du ministre ivoirien en charge de l’Intégration africaine, Stéphane Aka-Anghui, rapporte le site ivoirien Abidjan.net.

Etant donné que la signature de l’accord de partenariat économique (APE) régional traîne encore, la Côte d’Ivoire a signé un APE intérimaire, qui lui permet de bénéficier de franchises douanières sur ses exportations vers l’UE.

Et c’est pour se conformer au principe de réciprocité au risque de perdre ces avantages, que la Côte d’Ivoire entend libéraliser ses importations en provenance de l’UE. Ce n’est pas une ouverture totale du marché ivoirien, a fait comprendre Aka-Anghui, précisant que « la plupart des produits fabriqués localement ont été exclus de cette libéralisation » et pour  « les premières années ne sont concernés que les matières premières et les intrants ».

Avec la signature de l’APE intérimaire, les exportations ivoiriens de bananes, de conserves de thon et de produits dérivés de cacao, entre autres, bénéficient de ce régime préférentiel qui en garanti la compétitivité sur le sol européen.

En dehors de cet accord, une taxation de 20% de l’industrie thonière ivoirienne, aurait des effets désastreux sur un secteur qui emploie des milliers de personnes, a fait remarquer Stéphane Aka-Anghui.

La Côte d’Ivoire espère préserver son économie et ses relations commerciales avec son principal marché d’exportation et compenser éventuellement les pertes de recettes douanières dont 40% proviennent de ses échanges avec l’UE.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.