Démission surprise de Jim Yong Kim de la présidence de la banque mondiale

Démission surprise de Jim Yong Kim de la présidence de la banque mondiale

L’américain d’origine coréenne, Jim Yong Kim a annoncé ce lundi sa démission à compter du 1er février prochain, de ses fonctions de président du Groupe de la Banque mondiale (BM), après plus de six ans passés à la tête de cette l’institution financière.

Jim Yong Kim a crée une grande surprise, en annonçant sa démission de la Banque mondiale, puisqu’il a entamé en 2016, un second mandat de 5 ans à la présidence de la BM.

«Ce fut un grand honneur de servir en tant que président de cette institution remarquable, forte d’un personnel passionné dévoué à la mission de mettre fin à l’extrême pauvreté de notre vivant», a déclaré Jim Yong Kim dans un communiqué en annonçant sa démission.

Il a invité les partenaires à soutenir le groupe bancaire mondial dans sa mission de développement. «Le travail du Groupe de la Banque mondiale est plus important que jamais, alors que les aspirations des pauvres grandissent dans le monde entier et que des problèmes tels que le changement climatique, les pandémies, la famine et les réfugiés continuent de prendre de l’ampleur et de devenir plus complexes» que par le passé, a-t-il relevé.

Kim est déjà annoncé dans une entreprise privée, où il se concentrera sur l’augmentation des investissements dans les infrastructures dans les pays en développement.

A son départ, c’est la directrice générale du groupe, Kristalina Georgieva, qui assumera les fonctions de présidente par intérim, a indiqué la Banque mondiale dans un communiqué.

Jim Yong Kim était devenu le 12èmeprésident de la Banque mondiale, le 1er juillet 2012, mais avant d’occuper ce poste, il fut aussi président de la célèbre université américaine Dartmouth College.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.