Le Roi Mohammed VI donne une forte impulsion aux programmes destinés aux jeunes à travers l’INDH

Le Roi Mohammed VI donne une forte impulsion aux programmes destinés aux jeunes à travers l’INDH

En inaugurant, mercredi dans la commune d’Ait Melloul, près d’Agadir, la plateforme des jeunes «Argana», le Roi Mohammed VI a donné une nouvelle impulsion aux programmes destinés aux jeunes dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), dont la troisième phase mobilise 18 milliards de dirhams.
Ce projet se fixe pour objectif de favoriser l’épanouissement des jeunes et de les doter d’outils capables de stimuler l’esprit d’initiative et d’entrepreneuriat chez eux et de leur garantir une meilleure intégration socio-économique.
Il permettra aux jeunes de toute la région Souss-Massa de tirer le meilleur parti du «Programme intégré d’appui et de financement des entreprises» et de dépasser les difficultés entravant l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des très petites et petites entreprises.
Cet espace sera encadré par des spécialistes dans l’orientation, l’écoute et l’accompagnement des bénéficiaires dans le processus de conception de leurs projets professionnels.
La région Souss-Massa a connu également la réalisation de l’espace culturel «Dar Momkin» au quartier Lagouira, et de celui des «Etoiles du Souss» au quartier El Farah (Bensergao centre) pour près de 6,7 MDH, pour l’accompagnement des jeunes de 18 à 28 ans, désireux de s’améliorer et d’apprendre des compétences nouvelles.
Le Souverain a remis, à cette occasion, 28 minibus de transport scolaire et de transport de sportifs aux présidents de communes et d’associations bénéficiaires, afin d’améliorer les conditions de scolarité, de lutter contre la déperdition scolaire des élèves des zones rurales cibles et de promouvoir les activités sportives.
Cette troisième phase de l’INDH, une Initiative lancée en 2005, s’articule autour de quatre principaux programmes: la résorption des déficits en infrastructures et en services de base, l’accompagnement des personnes en situation de précarité, l’amélioration du revenu et l’inclusion économique des jeunes et l’impulsion du capital humain.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *