2020-2022, le triennal de la coopération maroco-colombienne

2020-2022, le triennal de la coopération maroco-colombienne

La 2ème réunion de la commission mixte maroco-colombienne de coopération technique et scientifique a été scellée par l’approbation d’un programme de coopération triennal entre les deux pays, portant sur la période 2020-2022.

Ce programme, approuvé jeudi 13 février à Rabat, prévoit la mise en place de plusieurs projets dans les secteurs de l’agriculture, de l’artisanat, de la culture, de l’archive, du sport, de la sécurité sanitaire, de la sécurité et du tourisme, a annoncé le ministère marocains des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

«Les projets formulés par le Maroc concernent en particulier le renforcement des chaînes de production pour le développement et l’amélioration des techniques agricoles, le renforcement en moyens et protocoles de sécurité sanitaire et phytosanitaire et le renforcement de la police judiciaire», précise le ministère dans un communiqué.

Les projets formulés par la Colombie, indique la même source, portent sur «l’échange de savoirs en matière de football infantile et juvénile, le renforcement de la chaîne de valeurs artisanales et des schémas de formation technique pour le travail».

L’autre axe prioritaire de ce programme de coopération est le tourisme durable de nature dans des zones désertiques. Les deux pays s’engagent à renforcer leurs capacités de conservation et de gestion, ainsi que la communication autour de leur patrimoine culturel respectif.

Concernant la coopération culturelle, les deux parties ont pris l’engagement d’encourager notamment les échanges d’experts, de documents et de matériels culturels dans le domaine des lettres, de la communication culturelle, du cinéma, de la musique, de la danse, de la documentation et de l’archéologie.

Sur le plan de l’enseignement supérieur, le Maroc et la Colombie ont convenu de développer la coopération et l’échange d’expériences dans la recherche scientifique, en renforçant en particulier la coopération académique, en favorisant l’établissement de partenariats entre les établissements d’enseignement supérieur et de recherche scientifique et en s’engageant à promouvoir les cultures marocaine et colombienne dans les universités respectives.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.