La patronne du FMI entame ce lundi une visite de 4 jours au Maroc

La patronne du FMI entame ce lundi une visite de 4 jours au Maroc

La Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristina Georgieva, entame ce lundi 17 février, une visite de quatre jours au Maroc.

Durant sa première visite dans le Royaume, la patronne du FMI devrait préparer une importante rencontre des institutions de Bretton Wood que le Maroc abritera l’année prochaine.

«La visite servira à discuter des préparatifs aux Assemblées annuelles du groupe de la Banque mondiale et du FMI prévues en octobre 2021, à Marrakech», a indiqué le directeur de la communication du FMI, Gerry Rice.

Au cours de son séjour, la DG du FMI fera le point sur l’état d’avancement des préparatifs, rencontrera de hauts responsables marocains et participera  à une table ronde sur la gouvernance en présence de membres de la société civile et des jeunes.

A la veille de son départ pour Rabat, la directrice du Fonds s’est exprimée sur la politique économique du Maroc, assurant que le Royaume «a bien avancé dans la mise en place de conditions propices à une croissance plus élevée et plus inclusive, en dépit d’un environnement extérieur difficile ». Kristina Georgieva a relevé que la résilience de l’économie a été renforcée, et la croissance devrait s’accélérer progressivement à moyen terme.

Elle a néanmoins relevé qu’au Maroc, «la croissance, aujourd’hui inférieure à 3 %, n’est pas assez forte pour créer suffisamment d’emplois et réduire les inégalités sociales et régionales». «Le chômage demeure élevé, surtout parmi les jeunes et les femmes», a-t-elle prévenu en insistant sur le maintien de l’effort des réformes.

«Le Maroc est un modèle de véritable coopération entre le FMI et ses pays membres, avec une relation étroite sous la forme d’un mécanisme de précaution», a en outre, indiqué Mme Georgieva, ajoutant que «ce mécanisme fait office de ligne de crédit, en vue d’offrir au pays une solution de repli et de rassurer les investisseurs, ainsi que de renforcer la résilience de l’économie, d’accélérer la croissance et d’intégrer davantage le pays dans l’économie mondiale ».

Pour rappel, c’est en avril 2018 que le Maroc a été officiellement désigné pour accueillir l’édition 2021 des assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *