Le Nigeria classé parmi les mauvais élèves par les USA en matière de liberté de religion 

Le Nigeria classé parmi les mauvais élèves par les USA en matière de liberté de religion 

Les Etats Unis d’Amérique estiment que la liberté de religion est «particulièrement préoccupante» au Nigeria, et ont inscrit ce pays  ouest-africain sur leur liste noire des mauvais élèves dans ce domaine.

La nouvelle a été annoncée ce lundi par le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo qui estime que la liberté de religion est «la première des libertés», sans toutefois préciser les raisons pour lesquelles le Nigeria a été indexé.

Toutefois, on sait que, dans son dernier Rapport sur la liberté religieuse dans le monde publié en juin dernier, le département d’Etat américain relevait les tensions entre les autorités et le groupe chiite radical Mouvement islamique au Nigeria, dont les manifestations sont régulièrement réprimées dans le sang.

Le rapport relevait que l’interdiction de cette organisation en 2019 avait été dénoncée par l’Eglise catholique nigériane, qui y voit une menace pour la liberté de religion en général.

Le Département d’Etat évoquait également des arrestations de Musulmans pour avoir mangé en public dans l’Etat de Kano durant le jeûne du ramadan.

L’inscription sur la liste noire peut ouvrir la voie à des sanctions, notamment au retrait de l’aide financière du gouvernement américain, si les pays désignés ne prennent pas des mesures pour corriger les entraves à la liberté religieuse qui leur sont reprochées par Washington.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.