La Grande-Bretagne prévoit le lancement d’un passeport sanitaire dès mi-avril

La Grande-Bretagne prévoit le lancement d’un passeport sanitaire dès mi-avril

La Grande-Bretagne prévoit le lancement d’une phase expérimentale d’un système de passeport sanitaire avant la fin de ce mois d’avril, a annoncé le gouvernement britannique, précisant que ce dispositif devrait permettre la reprise des activités très affectées par la pandémie, comme les matchs de football et les événements en salles.

Fort du succès de sa campagne de vaccination, le Royaume-Uni a commencé à lever progressivement les strictes restrictions, mises en place tout au long de l’hiver.

«Nous avons fait d’énormes progrès au cours des derniers mois avec notre programme de vaccination et tout le monde dans le pays a consenti d’énormes sacrifices pour que nous puissions atteindre cette étape de notre convalescence du Covid-19», a déclaré le Premier ministre britannique, Boris Johnson, cité dans un communiqué.

«Nous faisons tout notre possible pour permettre la réouverture de notre pays de la manière la plus sûre possible», a-t-il ajouté.

L’institution d’un passeport sanitaire est l’une des mesures phare de la nouvelle stratégie de Boris Johnson qui a annoncé ce lundi 5 avril, le lancement prochain d’un passeport sanitaire ainsi que l’assouplissement des restrictions liées aux voyages des britanniques à l’étranger en classant les pays du vert au rouge.

Les destinations vertes seront exemptes de quarantaine au retour, un test avant le départ et après l’arrivée sera toutefois requis, contrairement aux pays orange et rouge. Downing Street a toutefois indiqué qu’il était encore prématuré d’établir une liste des pays ciblés, et continue de déconseiller à ses ressortissants les réservations à l’étranger.

Le passeport sanitaire, disponible via une application sur téléphone, va permettre à tout un chacun de prouver qu’il a bien reçu les deux doses du vaccin contre la Covid-19, présenter un test récent, ou une attestation de contamination de moins de six mois.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *