Zambie: le président Hakainde Hichilema préoccupé par l’utilisation des réseaux sociaux

Zambie: le président Hakainde Hichilema préoccupé par l’utilisation des réseaux sociaux

Le chef de l’Etat du Zambie, Hakainde Hichilema s’inquiète de l’usage des réseaux sociaux dans son pays et qui selon lui, véhiculent des messages de haine et des fausses informations.

«Le gouvernement ne tolérera pas l’abus de l’utilisation des médias sociaux dans la société et appliquera les lois en vigueur pour lutter contre les discours haineux et la désinformation, a-t-il averti, préconisant en revanche, l’utilisation de «ces plateformes pour favoriser le développement de notre démocratie, de la créativité, du divertissement, des informations et des affaires, pour ne citer que quelques opportunités».

Le président zambien risque de froisser une partie de sa population. Déjà, certains craignent «une censure de la liberté d’expression» à travers la volonté de réguler les réseaux sociaux.

Toutefois, ces dernières années, de nombreux pays africains ont limité l’accès aux réseaux sociaux. En 2021, «53% des cas de restriction de l’accès aux réseaux sociaux étaient localisés en Afrique», selon un rapport du spécialiste de la cyber-sécurité Surfshark qui suggère néanmoins, de  relativiser ces chiffres, car, dit-il, «les cas de censure ont baissé ces dernières années ».

La plupart des études assimilent «le blocage d’internet à la restriction des réseaux sociaux, alors que les deux situations ne sont pas forcément similaires», relève Surfshark.

 

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.