La Tunisie se penche sur sa politique d’aménagement du territoire

La Tunisie se penche sur sa politique d’aménagement du territoire

amenagement-territoireDe mars dernier à novembre prochain, un bureau d’études mandaté par le Ministère tunisien du Transport et de l’Equipement aura à charge l’étude de l’évaluation de la politique d’aménagement du territoire en Tunisie.
Le souci du pays est l’optimisation des répartitions des ressources disponibles et des activités afin de permettre aux régions isolées de se relier aux autres et de plus profiter des résultats de la croissance. Pour ce faire, l’étude en question doit identifier les difficultés structurelles et pourra pour cela compter sur un soutien technique et financier français.

En effet, cette étude est financée par l’AFD (Association Française de Développement) et portera sur l’ensemble des acteurs et des pratiques de l’aménagement du territoire sur les dix dernières années. La première phase de l’étude a eu lieu en mars et avril 2011 et portait sur l’analyse documentaire et une première série d’entretiens. La deuxième phase se déroule actuellement, mai et juin 2011, et consiste en un atelier de lancement organisé avec les partenaires dont l’AFD. En juillet et août 2011 aura lieu la troisième phase, une analyse des process basée sur l’étude de cas. La quatrième phase portera sur l’évaluation et la rédaction du rapport final en septembre et octobre 2011. Et enfin, en novembre prochain, la cinquième phase sera l’organisation d’un atelier de restitution et remise du rapport final.
Au final, le gouvernement tunisien espère que les conclusions de cette étude inciteront encore plus les ministères, agences, municipalités, experts intervenant dans l’aménagement du territoire à une meilleure coordination de leurs actions, notamment pour la réhabilitation des quartiers populaires. Des recommandations institutionnelles, juridiques et techniques devraient être formulées pour améliorer les processus d’élaboration, de mise en œuvre et de suivi de l’aménagement du territoire.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.