Le tourisme intérieur tunisien, Une solution alternative négligée

Le tourisme intérieur tunisien, Une solution alternative négligée

siyah-tnLe tourisme tunisien est certainement en train de connaître la pire crise de son histoire du fait principalement de la situation sociopolitique du pays. Alors que le tourisme intérieur pourrait constituer une excellente alternative, il est étouffé par des prix la plupart du temps hors de  portée du tunisien moyen.
Les dix premier jours du mois de juin, le nombre d’arrivées a connu un écart négatif de 41%, les revenus du secteur ont baissé de 51%  et le nombre de nuitées a baissé de 55.3%. Cette situation critique contraint les hauts-cadres tunisiens du secteur du tourisme à se tourner vers un créneau qui n’a jamais été considéré comme rentable par les opérateurs du secteur, celui du tourisme intérieur. Les prix étant établis en fonction des touristes étrangers, le ministre tunisien du commerce et de l’industrie a préconisé un réexamen des tarifs et une mise en place de mécanismes pour promouvoir le tourisme intérieur.

Dans la même lignée, Mohamed Belajouza, le président de la FTH (Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie) a annoncé le principe retenu d’une réduction de 50% sur les tarifs en faveur des familles tunisiennes en vacances. Malheureusement pour le secteur touristique, ces mesures ne sont pas appliquées par tous les hôteliers.
Le tourisme intérieur est appelé à jouer dans les années à venir un rôle clé dans la redynamisation du secteur touristique en général. Les autorités tunisiennes s’étaient imposé comme objectif dans le 11ème plan tunisien qui s’étend de 2007 à 2011 de porter la part du tourisme intérieur à 15%.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.