Le navire industriel tunisien reprend sa route après la tempête

Le navire industriel tunisien reprend sa route  après la tempête

peinetti-industrielAprès ce qui est certainement la période la plus mouvementée de son histoire depuis son indépendance, l’heure est au bilan pour la Tunisie, particulièrement sur le plan industriel. C’est ce qui a été fait par Férid Tounsi, le directeur général de l’APII (Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation) mercredi dernier lors d’une conférence de presse au siège de l’Agence à Tunis.
Les premiers mois qui ont suivi la révolution tunisienne ont été les plus pénibles avec principalement un recul de 3.9% de la production des industries manufacturées après les quatre premiers mois de l’année 2011. Les indicateurs positifs de l’activité industrielle tunisienne n’ont commencés à être relevés qu’à partir du mois de mai avec la hausse des exportations de 14%.

Cette hausse est due à celles des exportations des IME (Industries Mécaniques et Electriques) et des industries agroalimentaires respectivement de 24.3 et 25.4%. D’autre part, l’APII a enregistré 2003 déclarations d’intentions de création de projets contre 1988 pour la même période de l’année précédente. Le volume des investissements, tunisiens et mixtes, sont en augmentation de 29%.
L’augmentation des exportations conjuguées à celle du nombre de promoteurs tant nationaux qu’étrangers traduisent un retour de confiance en la Tunisie comme site d’implantation et partenaire commercial. L’amélioration des exportations s’explique entre autres par les améliorations du climat général du pays et des conditions de production  dans les entreprises  ainsi que par l’augmentation de la demande étrangère pour certains produits.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.