Les ambitions du secteur du transport tunisien

Les ambitions du secteur du transport tunisien

autoroute-tunisieLes principaux acteurs du secteur du transport se sont réunis hier mercredi 28 septembre 2011 à Tunis à l’occasion d’un forum qui avait pour thème « L’emploi et le développement régional dans le secteur du transport et de la logistique ».
L’atteinte de ce double-objectif de création d’emploi et de développement régional passe par une nouvelle stratégie logistique qui a été discutée lors du Forum. Cette stratégie  consiste en l’instauration d’un vaste réseau de zones logistiques telles que le port en eaux profondes d’Enfidha, actuellement en projet, ou le réseau ferroviaire qui est en cours d’extension.

Ces zones seront réparties sur l’ensemble du territoire tunisien. Ainsi, le développement de la logistique devrait, selon les intervenants au forum, créer à lui seul 35 000 emplois, dont 20 000 directs et spécialisés, à court et moyen terme.
Par ailleurs, selon les responsables du secteur transport, la période 2011-2014 devrait voir le secteur du transport terrestre employer 14 707 agents, sont 56.3%, soit 8 278 agents, dans le secteur privé et 43.7%, soit 6 429 agents, dans le secteur public.
Le secteur maritime pour sa part devrait, pour la période 2012-2015, recruter 826 agents. A travers cette stratégie, la Tunisie espère trancher avec le modèle de développement en vigueur du temps du régime Ben Ali qui, faute de créativité et d’innovation, n’a pas réussi à répondre aux demandes d’emploi des diplômés du supérieur.
A terme, cette nouvelle stratégie devrait hisser la part dans le PIB du secteur du transport, qui emploie actuellement 135 000 personnes dont 83% dans le secteur du transport terrestre, au niveau de celui de certains pays émergents, à savoir près de 10%.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.