Maroc-Législatives : les jeunes ont leur mot à dire au jour « J »

http://www.youtube.com/watch?v=UNoYBkzE1kMLes élites marocaines toute tendance politique confondue, se sont lancées depuis samedi dernier, tambour battant, dans leur campagne électorale.
Cependant, en  attendant la date buttoir du 25 novembre, jour des élections législatives anticipées, la grande inconnue pour ces élites demeure le taux de participation à ce scrutin qui intervient dans le cadre d’une nouvelle Constitution adoptée en juillet dernier.
Un scrutin qui, au Maroc, diffère aussi de toutes les autres élections précédentes, dans la mesure où il intervient dans le contexte du printemps arabe que connaissent plusieurs pays de la région, y compris le royaume chérifien. Un printemps arabe, dont l’élément moteur a été incontestablement la jeunesse qui est parvenue à changer la donne et à imposer son mot d’ordre pour le changement non seulement du paysage politique et partisan traditionnel, mais également de l’élite dirigeante et du mode de gouvernance.

D’ailleurs, même les états-majors des partis politiques marocains ont compris le message, puisque 87 % de leurs têtes de liste se présentent pour la première fois aux élections. Les mutations que connait le monde arabe sont particulièrement ressenties au Maroc, où les jeunes ont montré un plus grand intéressement pour la chose publique, tout en optant pour leur propre modus operandi. Pour mener la campagne électorale à leur manière, les jeunes de 18 à 35 ans, au lieu de recourir aux anciens moyens des tracts, dépliants, du porte-à-porte, des affichages sur les murs, des mégaphones ou haut-parleurs, font plutôt appel aux nouvelles technologies de la communication comme les blogs, vidéos amateurs et le chat sur les réseaux sociaux de l’Internet, les SMS etc.
A titre d’illustration de cette nouvelle tendance, une vidéo intitulée « GHADI NSEWET », a été visionnée, quelques heures seulement après son lancement sur facebook et youtube, par près de 25.000 internautes, soit le triple d’une initiative pareille lancée par la radio marocaine privée « HIT RADIO ».
Les auteurs de « Ghadin Sawat » tiennent à sensibiliser  à travers leur vidéo, le lectorat marocain toutes catégories sociales confondues, à participer massivement au vote du 25 novembre. Pour eux c’est un grand devoir patriotique de mettre son bulletin de vote dans les urnes et de choisir le candidat qu’ils jugent le mieux approprié pour les représenter dans les futures institutions (législatives et exécutives) du pays. C’est aussi pour eux, une autre manière de combattre l’abstentionnisme et l’absentéisme qui ne profite à leurs yeux, qu’aux candidats opportunistes.
Donc, c’est par la porte de l’Internet qu’est entré le printemps arabe et c’est aussi à travers Internet que les jeunes marocains invitent les électeurs à se rendre aux urnes pour ouvrir une nouvelle page dans l’histoire du Royaume chérifien.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.