Algérie : Détournement de fonds dans les grands projets de construction

Algérie : Détournement de fonds dans les grands projets de construction

karim_djoudi_Face aux inquiétudes des sénateurs membres du Conseil de la Nation sur la corruption et la gestion des biens publics, le ministre des Finances Karim Djoudi a présenté à l’occasion du débat sur la loi de Finances 2012, hier mardi 15 novembre 2011, les résultats des différentes actions menées à ce sujet par le gouvernement.
C’est ainsi que Karim Djoudi a révélé que la CTRF (Cellule de Traitement du Renseignement Financier) avait enregistré le chiffre effarant de 3 000 déclarations de soupçons de corruption et de blanchiment d’argent sur les seuls trois premiers trimestres de l’année en cours.

La CTRF serait actuellement en train d’enquêter pour s’assurer de la véracité de ces soupçons qui portent sur des personnes morales et physiques relevant d’entreprises privées et publiques avant d’entamer le cas échéant une procédure judiciaire.
Ce nombre particulièrement élevé est évidemment lié aux nombreux projets de construction et aux marchés publics créés notamment dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014.
Ce sont là de nombreux scandales financiers en perspectives que le pays aura à traverser dans le prochains mois comme celui du détournement de plusieurs  milliards de dollars dans le projet de l’autoroute Est-Ouest attribué à l’entreprise Sonatrach.
Le manque de transparence dans le contrôle et le suivi des grands projets construction a conduit à une suspension par le Chef de l’Etat en personne de rallonges budgétaires jusqu’à la fin d’une étude d’évaluation, une manière d’appeler le gouvernement à rationnaliser ses dépenses.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.