Algérie : Promotion des carburants propres

Algérie : Promotion des carburants propres
pollution-carburantLa « Journée d’étude sur la médiatisation de l’essence sans Plomb » a eu lieu hier mercredi 23 mai 2012 à Alger. Plusieurs parties représentant les principaux pôles concernés par la question, à savoir l’industrie et l’environnement, étaient présentes. Le ministère de l’Energie et des Mines était entre autres représenté par Mr Hanifi tandis que Mme Jane Akumu représentait le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

L’urgence de l’utilisation de carburants propres a été reconnue par tous et les méfaits des polluants clairement mis en évidence. 95% des 5 millions d’automobiles qui constituent le parc automobile algérien roulent avec des carburants polluants comme l’essence et le gasoil avec des conséquences sur la santé de la population. Le représentant de l’INSP (Institut National de la Santé Publique) a avancé notamment le chiffre de 1.5 millions d’asthmatiques dans le pays qui serait en partie dû à la pollution. Malgré les contraintes techniques, comme le fait que les véhicules mis en service avant 1987 ne se prêtent pas à l’emploi de l’essence sans plomb, le représentant du ministère de l’Energie et des Mines a mis en avant les différentes mesures adoptées par le gouvernement pour promouvoir les énergies renouvelables et les carburants propres. Les réhabilitations des raffineries d’Arzew, de Skida et d’Alger d’ici les deux prochaines années devraient permettre une augmentation de la production de la production de l’essence sans plomb.
De plus, la Sonatrach serait en train de développer ses capacités de production de carburants propres pour les rendre disponibles dans toutes les stations Naftal selon les normes E4.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.