Tunisie: Propositions de la BAD pour un renouveau économique

Tunisie: Propositions de la BAD pour un renouveau économique
tunisie-croissanceUn séminaire a été organisé hier conjointement par le ministère tunisien du Développement régional et de la Planification et par la BAD (Banque Africaine de Développement). Il a été l’occasion pour plusieurs chercheurs et économistes tunisiens et internationaux, principalement ceux de la BAD, de présenter leurs travaux et propositions pour un nouveau modèle de développement en Tunisie.

Intitulé logiquement « Vers un nouveau modèle de croissance pour la Tunisie », le séminaire a recueilli l’adhésion des participants à la nécessité pour le pays de diversifier ses sources de croissance. Ceci, grâce notamment à une diversification des partenaires économiques. Hakim Ben Hammouda, économiste et conseiller général du président de la BAD, propose une sophistication des importations, grâce à une plus forte valeur ajoutée. Il cible principalement dans les secteurs clés de la Tunisie qui sont les services, le tourisme ainsi que l’industrie manufacturière. Il a également plaidé en faveur de l’émergence et de la restructuration du secteur privé et de l’entrepreneuriat. Elles passent selon lui par une meilleure gouvernance institutionnelle et économique et des réformes pour inciter les banques à prendre plus de risques pour accorder des crédits. Le créneau de la diversification des sources de croissance a été repris par Audrey Verdier-Chouchane, une responsable à la BAD. Elle a proposé d’y incorporer des programmes d’intégration régionale et d’ouverture commerciale en plus de la consolidation du secteur financier.
Ce nouveau modèle de développement derrière lequel la Tunisie cours depuis sa révolution est perçue comme la panacée aux difficultés auxquelles est confronté le pays, principalement le chômage des jeunes et les disparités entre les régions.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.