Maroc : Le taux de bancarisation a connu une évolution fulgurante

Maroc : Le taux de bancarisation a connu une évolution fulgurante

Le secteur bancaire au Maroc a connu les « 10 glorieuses ». Au bout de 10 ans, soit entre 2002 et 2012, le taux de bancarisation est passé de 24% à 55% au royaume. M. Othman Benjelloun, président directeur général de la BMCE, au moment de la présentation des résultats de cette banque, a aussi dressé le bilan des réalisations du secteur bancaire au Maroc sur les dix dernières années.
Il a surtout mis en avant l’extraordinaire évolution du secteur, précisant que le taux de bancarisation au Maroc est passé de 24% en 2012 pour atteindre 55% en l’espace de dix ans seulement. Sur la même période, précise-t-il, le total des actifs bancaires a triplé pour atteindre plus de 114,65 milliards de dollars. Il explique que ces progrès se sont suivis d’une nette amélioration du produit net bancaire des banques. Celui-ci a été multiplié par deux pour atteindre 3,67 milliards de dollars.
Par ailleurs, les fonds propres des banques marocaines ont été multipliés par quatre sur 10 ans pour s’estimer à près de 13,18 milliards de dollars. Les crédits à l’économie ont atteint 82,89 milliards de dollars, soit une croissance de 225%. Il faut aussi souligner le fait que le taux de sinistralité global des banques a baissé de près de 75% sur dix ans. Il est passé de 19% à 5% entre 2002 et 2012. Ceci est le résultat de la bonne gestion du risque et le PDG de la BMCE a salué ces progrès.
Il faut remarquer que la croissance du secteur bancaire au Maroc est située à tous les niveaux. Les ressources bancaires elles non plus n’ont stagné, au contraire. La croissance du secteur bancaire génère logiquement la croissance d’investissements et la création de nouveaux emplois. Les effectifs employés ont atteint 33.858 personnes en une décennie, soit 41% de croissance et le nombre d’agences a progressé de 100% passant à 5.434.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.